COMPTE-RENDU DU CONSEIL D’ÉTABLISSEMENT n.2 du 20.03.18

Année scolaire 2017-2018

 

Présents avec droit de vote :

Représentants de l’administration : M. CHEFDOR, Chef d’établissement, Mme HOTONNIER, Assistante de direction, Mme MARTINEZ, Vie scolaire.

Représentants de l’équipe enseignante et des personnels : Mme GOY, Professeur de MS/GS, Mme PEDOUSSAUT, Professeur de CM2, Mme DUTHER, Professeur de SVT/EPS, Mme CAPOIS, ASEM.

Représentants des parents et élèves : Mme ARICKS, maternelle, M. RIBES, élémentaire, Mme BROSED, Collège, Mlle Léa CHARLEMAGNE, élèves.

 

Présents avec voix consultative :

Mme BRIÈRE, trésorière, Mme RICHARD, vocal, membres du Comité de gestion.

 

Excusés : M. SAYAR, COCAC de l’Ambassade de France, M. PRYSTASZ, Consul honoraire (voix consultative).

 

  1. Approbation du compte-rendu du conseil d’établissement du 21 novembre 2017

Le compte-rendu est approuvé.

Mme HOTONNIER est désignée secrétaire de séance.

 

  1. Organisation et rôles des différentes instances de l’établissement  
  1. CHEFDOR excuse MM. PRYSTAZS et SAYAR et revient sur l’organisation de l’école, le rôle des différentes instances selon les préconisations de l‘AEFE et le rôle, plus particulièrement, du conseil d’établissement. L’organigramme tel qu’il a été défini permet l’organisation démocratique de l’établissement au sein duquel chacun doit prendre ses responsabilités. Il revient notamment sur la communication entre les parents et les délégués et le rôle de ceux-ci, suite à la réunion du 20 février.

Un organigramme clair permet une représentation équilibrée des différents acteurs de la communauté éducative et la prise de décisions dans le respect des positions de chacun : enseignants, parents, administration.

  1. CHEFDOR fait un point à mi-parcours du fonctionnement des différents conseils.

Le  conseil d’établissement est  l’organe principal qui règle les affaires de l’établissement.

Il est compétent pour le premier et le second degré.

Le conseil des délégués

Ce conseil a été mis en place cette année. M. CHEFDOR revient sur les décisions qui ont été prises en Conseil des délégués du Primaire relatives à la Charte d’utilisation de la BCD qui seront soumises à approbation dans le cadre du prochain Conseil d’école puis d’établissement.

De même, une réflexion a été engagée pour l’élaboration d’un règlement intérieur pour les enfants du Primaire compte-tenu des problèmes rencontrés vis-à-vis de la discipline dans les moments partagés (cour notamment).

Le Conseil de la Vie Collégienne a fait des propositions pour les 30 ans. Il doit impérativement faire des propositions pour la Charte BCD. Une réflexion a été instaurée au sujet du goûter et de son encadrement.

  1. CHEFDOR revient sur l’importance du temps consacré à l’heure de vie de classe, en Primaire comme au Secondaire.

La Commission dialogue social a été mise en place cette année et a permis notamment la mise en place d’une grille salariale plus équitable.

 

  1. L’école de la Confiance
  • Réflexion sur les rythmes scolaires
  1. CHEFDOR évoque les horaires alternatifs de sortie (12 :40/13 :30).

L’objectif serait d’avoir un seul horaire de sortie en travaillant sur un horaire APC en barrette. L’avis de l’inspecteur, M. SEWERYN va être sollicité lors de sa venue en mai afin de viser à un horaire de sortie harmonisé et simplifié en Primaire suite à une réflexion engagée avec l’équipe pédagogique.

  • DNB 2018

Un nouveau Brevet a été mis en place cette année. M. CHEFDOR évoque la particularité de la non prise en compte du contrôle continu pour les élèves de Las Terrenas. Il fait un point sur le passage par les élèves du DNB blanc à Saint Domingue et l’organisation du voyage par l’École cette année.

De même une réflexion sur le cycle Terminal est à prendre en considération pour la rentrée prochaine (ouverture d’une seconde en CNED).

  • SacAdo

Le logiciel fonctionne bon an mal an. Un meilleur suivi des élèves est assuré, via notamment l’édition de relevés de notes intermédiaires. M. CHEFDOR évoque la nécessité pour l’établissement de se doter d’un véritable ENT qui servirait d’interface de travail et de communication pour parents/enseignants/élèves dans le cadre de l’éducation à citoyenneté.

Les parents demandent pourquoi l’école n’utilise pas PRONOTE.

  1. CHEFDOR répond que ce logiciel est encore trop coûteux pour un établissement dont les effectifs au collège restent modestes. M. CHEFDOR va tout de même se renseigner pour une éventuelle acquisition de ce logiciel car SacAdo demeure insatisfaisant en l’état.
  • Bilans de fin de cycle

Beaucoup de disparités ont été constatées en français notamment (entrée écrit cycle 1). La solution passe par la différenciation et la mise en place de PPREL.

En fin de cycle 3, les tests n’ont pu être effectués, les liens pour l’évaluation en ligne en français et mathématiques n’ayant pas été transmis.

  1. CHEFDOR évoque le succès de la Formation à Distance sur le cycle 3 « En avant les maths », suite aux résultats nationaux, pour travailler décimaux et fractions par zone (St Domingue, Haïti, Cuba) pour identification de problèmes, solutions préconisées et remontée d’observations.

Les préconisations de J. FACEIRA, EEMCP2, suite aux difficultés des élèves à modéliser les unités sont de commencer par la notion de partage, puis par la notion décimale. La question du sens est importante au début, puis il s’agit de ritualiser la mécanique calculatoire (entraîner à la pratique progressivement), mécaniser et avancer pour donner des outils.  L’importance a été soulignée de maîtriser les techniques pour arriver au résultat.

  1. Priorités de l’établissement en 2017/ 2018
  • Point sur les effectifs

L’école poursuit la progression de ses effectifs avec 157 inscrits au 20 mars 2018. Les nouveaux sont majoritairement des allophones, plus particulièrement des Dominicains.

  • Point sur le FLE et PPREL pour les élèves allophones

Un groupe de 8 élèves reste les après-midis et est pris en charge par Valérie GANTOU (cycle 3 essentiellement). De grosses disparités existent en 6e (PPREL). La différenciation mérite d’évoluer pour ne pas perdre ces élèves en chemin.

  • Point sur la reconnaissance de l’établissement par le ministère dominicain

Le PEC est quasiment rédigé. Une visite va être prochainement programmée pour relancer le processus de reconnaissance de notre école par le Ministère de l’Éducation dominicain.

  • Point stages AEFE et missions EEMCP2
  1. CHEFDOR revient sur le volet de formation qui se décline en 2 parties :

– les missions de conseil EEMCP2/EMFE

3 missions EMMCP2 ont été obtenues (l’une d’entre-elles s’est fait par visioconférence en EPS). Ces missions de conseil ont permis de travailler sur les objectifs du projet d’établissement :

-la pédagogie inversée (travail à la maison par les élèves qui découvrent les thèmes et arrivent en classe avec des notions sur les thèmes abordés) en particulier pour le CNED mais aussi innovation pédagogique.

– EMILE et DNL (classes en anglais qui est un vecteur et non un objectif : sur l’élémentaire les préconisations consistent à varier les matières : arts, Sciences, EPS…). M. CHEFDOR évoque le partenariat avec le Collégial Sainte Anne et la possibilité offerte aux élèves de terminer leur cursus par un baccalauréat canadien dont la dernière année se fait exclusivement en anglais. La brochure relative à la politique des langues au sein du réseau est annexée au présent CR.

– EPS (Mme DUTHER revient sur l’entretien avec M. CAPOT qui a fait un certain nombre de préconisations relatives aux installations sportives suite à l’envoi des plans : terrain en dur, plutôt en goudron, préférable pour le marquage au sol, possibilité de mur d’escalade horizontal, permettre des activités protégées de la pluie, par exemple, le tennis de table). Le Compte-rendu de l’entretien est également annexé au présent document.

– l’EMFE de Saint Domingue, Rodolphe VIARDET sera présent la semaine prochaine pour le stage annuel de l’équipe Primaire autour du Parcours santé et de la politique sportive pour compléter cette approche.

– les stages de formation pour l’équipe enseignante

Ces stages ont été portés au nombre de 21 contre 14 l’an dernier. M. CHEFDOR revient sur la grande qualité de ces stages, leur démultiplication en interne et l’opportunité qu’ils représentent pour l’école. Il fait un point à mi-parcours concernant les formations  :

–      Primaire : vu en Conseil d’école

–      Administration :

Directeur : séminaire de direction en octobre et Plan de Formation Continue en mars pour la préparation de l’an prochain

Secrétaire : assistante direction MAJE pour transmission à la nouvelle secrétaire

La formation sur le vivre ensemble en novembre n’a pas été suivie suite à la démission de Mme CORNEC

–      Secondaire

Carole SAN GALI : Formation à distance et stage à Mexico pour les nouveaux entrants dans le métier

Corinne ROUZIERE : Construire l’enseignement scientifique au cycle 4

Cécile DUTHER : Mise en œuvre et suivi des parcours, animer et favoriser la mise en œuvre. Mme DUTHER a d’ailleurs animé en partie la formation interne dès son retour dans cadre de la visite de l’EMFE R. VIARDET.

Paul JONCKHEERE : Technologie cycle 4

  • Point sur le nouveau projet d’établissement 2017-2020
  1. CHEFDOR fait un point sur la rédaction du nouveau Projet d’établissement 2017/2021, quasiment achevée.

Parmi les données : évolution des effectifs et ouverture sur pays d’accueil. Parmi les invariants, la situation socio-économique du village mérite d’être mentionnée.

Le projet est une déclinaison des axes de la zone AMLANORD et sera prochainement publié (synthèse) sur le site internet.

AXE 1 : Amener les élèves à intégrer une culture partagée comme faisant partie d’un réseau

Cet axe sera mené à partir des projets collaboratifs, en développant le sentiment d’appartenance au réseau, en renforçant le rayonnement de l’école.

AXE 2 : Construire des parcours d’excellence par la réussite de tous

Cet axe passe par la pédagogie de projet, les innovations pédagogiques, la différenciation avec parcours personnalisés, favorisant l’autonomie des élèves.

AXE 3 : Affirmer une éducation plurilingue et pluriculturelle

L’école française doit assumer sa vocation internationale. Cela passe par le renforcement des liens avec le pays d’accueil (Carnaval, Dia Independencia, construction de l’identité de l’école à travers le vêtement, liens renforcés avec le Politecnico voisin), mais aussi à travers la présence dominicaine au sein de l’équipe.

Il s’agira également de pérenniser l’apprentissage de l’espagnol, de systématiser les duettes en élémentaire, de renforcer le temps de concertation, d’inclure les sociales dans l’enseignement, d’enrichir la bibliothèque d’ouvrages en langues espagnole et anglaise, de renforcer la signalétique bilingue dans l’école, de pérenniser le FLE avec le projet à terme d’une classe d’intégration, de renforcer apprentissage de l’anglais via EMILE et DNL, et de travailler davantage avec les institutions culturelles dominicaines.

AXE 4 : Promouvoir et renforcer la culture scientifique

Cet axe passe par l’acquisition de matériel, la participation aux concours, la formation de l’équipe.

  1. CHEFDOR évoque enfin l’intense travail de concertation qui a été fait sur les Parcours : artistique et culturel, citoyen, santé et avenir.

 

  • Point sur le renforcement de la lecture et écriture – Projet Silence on lit /dictées

Les professeurs se félicitent du dispositif mis en place. Elles préconisent un changement de l’horaire du vendredi, de 11h50 à 12h05. Ce changement est validé par le Conseil. Il sera mis en place au retour des prochaines vacances.

Les dictées sont travaillées durant la semaine avec des mots à mémoriser au quotidien.

  1. CHEFDOR évoque la dictée des collèges de ce lundi en ouverture de la Semaine de la francophonie avec une quinzaine de participants. Il félicite Giulia (5e) qui a obtenu la 19e place sur plus de mille participants au niveau mondial.
  • Année du Parcours Artistique et Culturel AEFE

Le PEAC a été mis à l’honneur cette année pour souligner l’importance de sa mise en place dans les établissements. M. CHEFDOR donne l’exemple de l’orchestre français des lycées du monde dont le concert sera retransmis lors du repas des nationalités, en clôture de la Semaine de la francophonie. Il souligne la difficulté pour un petit établissement comme Théodore Chassériau de participer aux projets monde (type Ambassadeurs en herbe) mais souligne le dynamisme de l’équipe à travers sa participation à des activités pédagogiques du réseau (Jeux de l’Hispaniola) ou permettant de nouer des liens avec le pays d’accueil qui créent le PEAC de l’établissement : semaine du goût, Dia de la raza, Carnaval, fresque autour des valeurs de l’olympisme dans le cadre du concours de street-art de l’AEFE.

  1. CHEFDOR en profite pour saluer le travail en intercycle réalisé sous l’égide de Mme GOY consistant en la création d’un court métrage (concours zone et proposé par le LF de Madrid).
  1. Organisation pédagogique de l’établissement
    1. Calendrier scolaire

Le calendrier de Théodore Chassériau dépend du Lycée Français de Saint Domingue qui nous le communiquera le 22 mars (calendrier prévisionnel annexé au présent CR).

    1. Organisation pédagogique à la rentrée 2018

L’organisation a été validée par l’IEN zone Bruno SEWERYN.

  1. CHEFDOR explique le choix de passer à la rentrée prochaine sur des classes à double-niveau. L’objectif est essentiellement économique, motivé par les faibles effectifs, la volonté de ne pas augmenter les écolages et la nécessité d’asseoir la stabilité économique de l’établissement qui passe par la reconstitution du fonds de roulement.

Les niveaux et répartitions proposés sont les suivants :

 

Classe Effectif prévisionnel
TPS/PS
MS/GS 12 + 5
GS/CP 5 + 11
CE1/CE2 14 + 6
CE2/CM1 7 + 14
CM2 18

 

Cette répartition reste prévisionnelle. En effet, pour le moment la visibilité est faible sur les inscriptions en TPS qui ouvre l’an prochain, ainsi que sur les effectifs en PS.

Cette répartition tient compte des départs de Caroline GOY et Sandra PEDOUSSAUT, deux titulaires, remplacées par un seul, qui prendra la classe de GS/CP.

La dissociation entre MS/GS et GS/CP permet l’absorption toujours importante des GS en cours d’année.

Une réunion aura lieu pour expliquer le fonctionnement des classes à double-niveau et la répartition des élèves par l’équipe pédagogique.

Un débat s’instaure.

Les parents demandent pourquoi les parents d’enfants scolarisés au primaire sont ceux qui doivent faire des efforts pour que l’école conserve l’homologation alors que c’est la partie de l’école qui fonctionne le mieux. Ils soulignent le turn-over de l’équipe du collège, plus important qu’en primaire.

  1. CHEFDOR répond qu’au collège, le dédoublement ne peut se faire. La possibilité permettant d’effectuer des économies serait le retour au CNED, perspective inenvisageable, compte-tenu de la constitution d’un dossier d’homologation à moyen terme.

Mme DUTHER évoque les parcours personnels des professeurs, différents en primaire et en secondaire.

Isabelle BRIÈRE remet en cause la politique salariale mise en œuvre par l’ancien Comité de gestion.

  1. RIBES pose la question de savoir si cette remise en question ne va pas poser des difficultés pour les recrutements en cours et la qualité de l’enseignement.
  2. CHEFDOR rétorque que l’école a reçu de très nombreuses candidatures. Il évoque le poids de la masse salariale. 2018/2019, sera une année de transition afin d’assainir les finances de l’école. Il revient sur la différence entre établissements conventionnés et partenaires. Ces derniers (cas de l’école Théodore Chassériau) ont une plus grande marge de manœuvre.
  3. RIBES demande si le turn-over ne remet pas en cause l’homologation et donc les bourses.
  4. CHEFDOR évoque le rapport de la commission interministérielle et ses préconisations :

– croissance des effectifs

– stabilisation de la gouvernance

– ouverture sur le pays d’accueil

– amélioration de la santé économique de l’école

  1. RIBES demande si l’homologation est remise en cause si les deux mois de fonds de roulement ne sont pas récupérés.

Mme BRIÈRE rappelle que la reconstitution du fonds de roulement est un des critères pour l’obtention de l’homologation du cycle 4, mais que d’autres critères existent également, comme évoqué par M. CHEFDOR. La question de l’accroissement des effectifs et celle de la stabilisation économique de l’établissement ont conduit à la décision de la mise en place des doubles-niveaux.

  1. CHEFDOR évoque, pour finir, l’ouverture de deux-niveaux supplémentaires, sans accroissement de la masse salariale, afin de permettre l’accueil de nouveaux élèves, en TPS et en Seconde CNED à la rentrée 2018, ainsi que la mise à contribution des professeurs du Secondaire dans l’effort demandé à l’ensemble de l’équipe enseignante l’an prochain.

Une réunion d’information sera proposée aux parents d’élèves afin d’expliquer aux familles les raisons des choix effectués et les modalités de leur organisation pédagogique.

  • Actualisation, vote du règlement intérieur de l’établissement
  1. CHEFDOR revient sur le processus qui a conduit au vote du dernier Conseil d’établissement pour un nouveau règlement intérieur qui permettait :

– l’actualisation des données

– la rédaction d’un paragraphe relatif au vêtement de l’école

Article proposé :

Vêtement de l’école

Comme la plupart des écoles françaises du réseau AEFE et à l’instar des écoles dominicaines, notre école requiert pour tous les cours une tenue codifiée, reflet de notre identité et garante d’égalité. L’École Française encourage les élèves à exprimer leur identité et leur personnalité à travers des réalisations et projets de tous ordres, qui donnent à chacun l’assurance et la fierté d’appartenir à une communauté solidaire et unique. C’est pourquoi nous avons choisi une tenue scolaire pour tous.

Cette tenue est constituée :

–        d’un polo blanc au logo de l’école dans le cadre des grandes occasions,

–        d’un polo ou tee-shirt bleu turquoise ou rouge au logo de l’établissement

–        d’un pantalon ou bermuda pour les garçons, d’un pantalon ou jupe au genou pour les filles. Les chaussures fermées sont à privilégier. Les sandales de plages ne sont pas autorisées.

–        d’une tenue spécifique pour le cours d’Éducation Physique et Sportive (EPS)

Pour les cours d’éducation physique et sportive (EPS), il est obligatoire d’apporter short, baskets et tee-shirt de rechange. Des douches sont à la disposition des élèves.

Le port de la casquette n’est pas permis en classe mais recommandé à l’extérieur.

 

  1. CHEFDOR revient sur les étapes qui conduisent au changement du règlement intérieur, étapes qui ont été non seulement respectées (consultation des classes, vote du Conseil des délégués Primaire et Secondaire, vote en Conseil d’école ainsi qu’en Conseil d’établissement), mais agrémentées d’une consultation plus large des familles, via les représentants de parents d’élèves, les listes des parents ayant été communiquées aux représentants avant le dernier Conseil d’école. M. CHEFDOR procède au vote.

Mme BROSED souhaite s’abstenir compte-tenu du peu de parents s’étant manifestés auprès d’elle.

Mme ARICKS évoque également une forte abstention qui ne permet pas de dégager une véritable tendance.

Léa CHARLEMAGNE souhaite exprimer en votant contre, le désaccord de certains élèves suite au vote majoritairement pour par les délégués lors des divers conseils des délégués ainsi que lors du dernier Conseil d’établissement. À travers ce vote contre, elle traduit le caractère partagé des élèves sur ce point.

À l’issue du vote, sur 11 suffrages exprimés, 7 voix sont pour, 2 contre (Professeurs de l’élémentaire et délégués des élèves), 2 abstentions (Parents de maternelle et Parents du Collège).

  1. CHEFDOR se réjouit de la majorité qui se dégage et de l’importance pour l’image de l’établissement que revêt cette question d’apparence anecdotique. Il rappelle les couleurs choisies par les élèves : bleu turquoise et rouge, le blanc demeurant la couleur officielle. Les élèves peuvent porter la couleur qu’ils souhaitent, le vêtement de l’école se limitant au haut.
  • Ouverture d’une Seconde en CNED à la rentrée 2018.
  1. CHEFDOR revient rapidement sur cette ouverture déjà évoquée plus haut. Une réunion aura lieu avant les vacances pour les familles intéressées, afin d’expliquer les modalités de fonctionnement de cette classe (inscription par l’école, avis du COCAC, encadrement par les professeurs du collège, calendrier des devoirs, ouverture d’une Première à la rentrée 2019 avec la possibilité de suivre une scolarité au Collégial Sainte Anne par la suite).
  • Partenariat Sainte Anne, Montréal
  1. CHEFDOR évoque la venue d’Ugo Cavenaghi en février. Le partenariat est à la fois éducatif (possibilité évoquée plus haut de passer un baccalauréat bilingue et international en internat sur deux ans, suivi d’une poursuite d’études sur le continent américain), linguistique (voyages linguistiques d’été à partir du collège), pédagogique (mutualisation d’expériences et innovations pédagogiques). M. CHEFDOR évoque la récente visite de l’Ambassadrice du Canada et le projet de rencontre à Saint Domingue sur le thème de la diplomatie éducative.
  • Renforcement des langues via EMILE et DNL dès la rentrée 2018
  1. CHEFDOR revient sur le projet de renforcement de l’anglais qui sera mis en place à la rentrée à travers EMILE en Primaire et DNL en Secondaire.

Le Conseil d’établissement s’y montre très favorable.

  1. Activités proposées par l’école
  • Renforcement de l’offre d’activités périscolaires, ouvertes à tous

Deux nouvelles activités sont proposées au 2e trimestre : travaux pratiques et Zumba pour les plus grands. Force est de constater que l’École ne parvient pas à attirer un public extérieur à l’École.

Il faudrait faire davantage de publicité auprès des écoles en présentant à nouveau les activités aux directrices des écoles de Las Terrenas (International School et Casa de los Niños).

  • Cours de langues pour adultes
  1. CHEFDOR évoque le succès des cours de français et d’espagnol. Des cours d’anglais seront de nouveau proposés au 3e trimestre.
  • Offre culturelle renforcée

Les Noche de ciné se sont pérennisées. M. CHEFDOR regrette le peu d’engouement pour culturethèque, malgré la communication régulière qui a été faite à ce sujet. Il présente également le projet d’abonnement pour adultes à 500 pesos à la bibliothèque de l’école pour les parents, à l’initiative de Cosette ANDORNO.

  1. Gestion des personnels

Formation interne

  1. CHEFDOR revient rapidement sur la formation à l’École de Las Terrenas de stagiaires de l’ESPE LYON qui a permis la visite de l’EMFE de Saint Domingue Rodolphe VIARDET les 12 et 13 mars.

C’est Mme ROBERT qui remplace M. CHASSAGNEUX et qui viendra début juin à Las Terrenas afin de pérenniser l’accord entre Las Terrenas et l’ESPE LYON.

    1. Visite IEN
  1. SEWERYN viendra à Las Terrenas le 7 ou le 14 mai pour des visites et conseil ainsi qu’un accompagnement pédagogique pour l’équipe. Nous ferons également un point sur l’école.
  • Mouvements de personnels

Administration :

Départ d’Évelyne CORNEC à la Vie scolaire, remplacée par Xiomara MARTINEZ depuis janvier. M. CHEFDOR se félicite de l’accroissement du nombre de Dominicains au sein de l’équipe, ce qui traduit concrètement l’ouverture au pays d’accueil.

Départ fin juin d’Angela HOTONNIER au poste d’assistante de direction. Le recrutement en cours.

Primaire :

  1. CHEFDOR évoque les départs de Sandra PÉDOUSSAUT et Caroline GOY à la rentrée 2018 et l’arrivée dans l’équipe d’un titulaire en cours de recrutement. Jérôme BOULAY initialement retenu et annoncé en Conseil d’école a dû renoncer pour des raisons administratives.

Secondaire :

Départ de Corinne ROUZIERE (Physique/Chimie et mathématiques) remplacée par un titulaire retraité de physique, Paul SAVERY.

  1. CHEFDOR évoque enfin les postes susceptibles d’être vacants :

– Carole SAN GALLI (Français)

– Paula BLANCO SOTO (Espagnol)

– Justine CORDAT (Anglais)

  • Politique salariale

Une nouvelle grille salariale, plus équitable, a été mise en place dans le cadre de la Commission Dialogue Social. Elle sera utilisée dès la rentrée 2018 si les effectifs restent stables.

  1. Budget
  • Point budget établissement

Les différents projets d’investissement sont présentés par Mme BRIÈRE :

– fosse septique (242 000 DOP)

– terrain de sport (262 500 DOP)

– velum

– mise en sécurité en cas d’intempéries type cyclones (800 000 DOP)

  1. RIBES souligne que le raccordement au réseau de tout-à-l’égout serait plus intéressant financièrement que la création d’un drain qui risque de surcroît de retarder la mise en œuvre d’un terrain de sport.

Ce point va être étudié par le Comité de gestion (voir avec INAPA si l’égout fonctionne bien).

  • Point budget activités pédagogiques

Sur un budget de 1,3 Million de DOP, les dépenses cumulées à ce jour sont de 825 000 DOP, sur projets.

À la rentrée 2018, un cycle de piscine sera certainement mis en place sur ce budget.

  • Point budget activités extrascolaires/cours pour adultes

Les activités extrascolaires sur le 2e trimestre permettent de dégager un bénéfice de 90 000 DOP.

  1. Vie de l’établissement et projets pédagogiques
    1. Action de soutien aux élèves en difficulté

Sur le Primaire, 3 PPS ont été mis en en place, 3 PPRE, 2 PPREL.

En 6e 5 PPREL, en 5e 1 PPREL ont été mis en place, 1 PAP est en cours.

Lors des prochains conseils de classe, des propositions seront faites pour un accompagnement renforcé des élèves en décrochage en français afin de garantir la poursuite de leur scolarité dans l’établissement.

    1. APC bilan

De l’avis général, les APC permettent une relation privilégiée avec les élèves dans le cadre du travail en petits groupes. Le soutien se fait essentiellement en mathématiques et en français, en particulier sur la lecture.

    1. Aide extérieure
  1. CHEFDOR évoque l’ouverture de l’école aux consultations d’une psychologue francophone de Saint Domingue recommandée par le Lycée Français, Ingrid VICTORIA, qui vient à raison d’une fois par mois. Une petite dizaine d’élèves la voit régulièrement.
    1. Projet éco-école

Ce projet suivra la reconnaissance de l’école par MINERD.

    1. Silence on lit et Nuit de la lecture

À travers ces projets l’École tend à promouvoir et valoriser la lecture. La Nuit de la lecture sera à pérenniser.

  • Événements et semaines thématiques
  1. CHEFDOR revient sur les événements passés qui participent de la fédération de l’équipe :
    • Spectacle de Noël
    • Concours de dessin et des talents proposés par les classes
    • Dia de la Indépendancia : la participation de l’École était appréciable dans le cadre du renforcement des liens avec le pays d’accueil.
    • Carnaval : M. CHEFDOR salue l’important travail réalisé conjointement par le Comité des fêtes et l’équipe enseignante du primaire. L’école n’a malheureusement gagné aucun prix, mais cette activité a fédéré toute la communauté éducative et a donné une image positive de l’école dans le village.
    • Semaine des poètes : beaucoup d’activités ont été proposées, une sonnerie différente a été mise en place (Serpent qui danse de Baudelaire chanté par Serge Gainsbourg)
    • Semaine mouvement : là aussi Corinne ROUZIERE a proposé de nombreuses activités pour l’ensemble de l’établissement.
    • Francophonie : un programme a été proposé. Marion SILA, chanteuse et accordéoniste, clôturera cette semaine par un concert le samedi 24 mars à Las Terrenas. Des étudiants de la UASD seront en immersion linguistique au sein de l’école pendant cette semaine. M. CHEFDOR sera également à l’université de Nagua pour une intervention sur la francophonie le 7 avril.
    • Cross : il réunira petits et grands à la Fondation BIZET le 23 mars.
    • Día de las Nacionalidades : cette journée permettra de réunir les enfants et les familles autour de repas illustrant la richesse des nationalités présentes au sein de l’école.
    • 30 ans : la date retenue est le 27 avril. Au programme notamment, le dévoilement de la Place Théodore Chassériau.
  • Point Comité des fêtes
    • Le Comité annonce un bénéfice net fin février de 338 962 DOP grâce aux diverses actions qu’il a mises en place : Noches de ciné, Halloween, fête de Noël, etc. Le bénéfice permettra de participer au financement du terrain de sport.
  1. Questions diverses

Mme ARICKS a été saisie par des parents de l’élémentaire au sujet de la discipline : un problème de harcèlement en Primaire (coups, accusation de vol) et l’évocation d’armes par les élèves.

  1. CHEFDOR connaît la situation. Il invite les parents à prendre du recul. L’analyse de la situation est en cours et des mesures seront prises. Il invite les familles à faire confiance aux professionnels.

Mme BROSED demande à ce que ce problème soit pris au sérieux.

  1. CHEFDOR répond qu’il ne faut pas céder à la panique sur ces sujets.

Mme RICHARD évoque les armes qui circulent à l’extérieur de l’établissement.

  1. CHEFDOR en convient et ne minimise pas les problèmes qui peuvent survenir. Nul n’est à l’abri. Il convient avant toute chose de faire un travail de prévention, à l’intérieur de l’école, ce qui est fait non seulement par les professeurs dans le cadre du cours d’éducation morale et civique, mais aussi par la vie scolaire. Il évoque la confiance qui doit prévaloir au sein de la communauté éducative et le travail conjoint qui doit être mené.

La sécurité à la sortie de l’école n’est toujours pas satisfaisante : il y a encore beaucoup d’allées-et-venues de parents à l’entrée et à la sortie. Certains parents venaient même déjeuner dans l’enceinte de l’école en début d’année. M. CHEFDOR rappelle que la porte d’entrée doit être systématiquement fermée et invite les familles qui le souhaitent à prendre rendez-vous avec les enseignants sur les moments indiqués par chacun en début d’année.

Concernant les réseaux sociaux, il invite les familles à la modération car certains groupes what’s app favorisent parfois l’irrationnel. Des canaux de communication institutionnels existent, ils sont à privilégier.

Le travail de prévention sur les questions de sécurité individuelle et collective ainsi que sur le harcèlement sera fait (Parcours de santé et parcours citoyen).

 

  1. CHEFDOR, Mme HOTONNIER

Président du Conseil d’établissement                                                     Secrétaire de séance