ORDRE DU JOUR CONSEIL D’ÉCOLE n.2 2017-2018

 Présents :       M. CHEFDOR, Directeur, Président du Conseil d’école, Patricia LEGAIGNOUX, Coordinatrice Primaire, Professeur des écoles PS, Caroline GOY, Professeur des écoles MS/GS, Cosette ANDORNO, Professeur des écoles CP, Julie COLLIGNON, Professeur des écoles CE1, Colette LISCIA, Professeur des écoles CE2, Marjorie GAUCHET, Professeur des écoles CM1, Sandra PEDOUSSAUT, Professeur des écoles CM2, M. OUY, représentant parents PS, Mme ARICKX, représentant parents MS/GS, Mme BENITEZ, représentant parents CP, M. RIBES, représentant parents CM2, Mme MANAVELLA, représentant parent CE2.

 

Absents :        Mme BOÉ, déléguée CM1, Mme MITYASHINA, représentante CE1, Comité de gestion.

Excusés :         M. SAYARD, COCAC

  1. SEWERYN, IEN

 

  1. Organisation interne du Conseil d’école
    1. Désignation d’un secrétaire de séance parmi les membres du Conseil

Mme LISCIA est désignée secrétaire de séance.

    1. Approbation du compte rendu du conseil d’école du 14 novembre 2017

Le compte-rendu est approuvé.

  1. Rôle des différentes instances de l’établissement
  1. CHEFDOR souhaite la bienvenue à M. OUY, représentant des parents de PS.

Il revient sur l’organisation de l’école, le rôle des différentes instances selon les préconisations de l‘AEFE et le rôle, plus particulièrement, du conseil d’école. L’organigramme tel qu’il a été défini permet l’organisation démocratique de l’Établissement au sein duquel chacun doit prendre ses responsabilités.

Un organigramme clair permet l’équilibre des pouvoirs et la prise de décisions dans le respect des positions de chacun : enseignants, parents, administration.

Il revient sur la communication entre les parents et les délégués et le rôle de ceux-ci, suite à la réunion du 20 février.

  1. CHEFDOR revient sur les décisions qui ont été prises en Conseil des délégués du Primaire relatives à la Charte d’utilisation de la BCD qui seront soumises à approbation dans le cadre du prochain Conseil d’école. De même, une réflexion a été engagée pour l’élaboration d’un règlement intérieur pour les enfants du Primaire.
  2. Réflexion sur les rythmes scolaires
  3. CHEFDOR évoque les horaires alternatifs de sortie (12 :40/13 :30). L’avis de l’inspecteur, M. SEWERYN va être sollicité lors de sa venue en mai afin de viser à un horaire de sortie harmonisé et simplifié suite à une réflexion engagée avec l’équipe pédagogique.
  4. Priorités de l’école en 2017/ 2018
  • Point sur les effectifs

L’école poursuit la progression de ses effectifs avec 157 inscrits au 6 mars 2018. Les nouveaux sont majoritairement des allophones, plus particulièrement des Dominicains.

  • Point sur le FLE pour les élèves allophones

Un groupe de 8 élèves reste les après-midis et est pris en charge par Valérie GANTOU.

  • Point sur la reconnaissance de l’école par le ministère dominicain

Le PEC est quasiment rédigé. Une visite va être prochainement programmée pour relancer le processus de reconnaissance de notre école par le Ministère de l’Éducation dominicain.

  • Point sur les stages AEFE et les missions EEMCP2
  1. CHEFDOR revient sur le volet de formation qui se décline en 2 parties :

– les missions de conseil EEMCP2/EMFE

3 missions EMMCP2 ont été obtenues (l’une d’entre-elles s’est fait par skype en EPS). Ces missions de conseil ont permis de travailler sur les objectifs du projet d’établissement :

-la pédagogie inversée (travail à la maison par les élèves qui découvrent les thèmes et arrivent en classe avec des notions sur les thèmes abordés)

– EMILE et DNL (classes en anglais qui est un vecteur et non un objectif : sur l’élémentaire les préconisations consistent à varier les matières : arts, Sciences, EPS…). M. CHEFDOR évoque le partenariat avec le Collégial Sainte Anne et la possibilité offerte aux élèves de terminer leur cursus par un baccalauréat canadien dont la dernière année se fait exclusivement en anglais. La brochure relative à la politique des langues au sein du réseau est annexée au présent CR.

– EPS (M. CAPOT a fait un certain nombre de préconisations relatives aux installations sportives suite à l’envoi des plans : terrain en dur, plutôt en goudron, préférable pour le marquage au sol, possibilité de mur d’escalade horizontal, permettre des activités protégées de la pluie, par exemple, le tennis de table). Le Compte-rendu de l’entretien est également annexé au présent document.

– l’EMFE de Saint Domingue, Rodolphe VIARDET sera présent la semaine prochaine pour le stage annuel de l’équipe Primaire autour du Parcours santé et de la politique sportive pour compléter cette approche.

les stages de formation pour l’équipe enseignante

Ces stages ont été portés au nombre de 21 contre 14 l’an dernier. M. CHEFDOR revient sur la grande qualité de ces stages, leur démultiplication en interne et l’opportunité qu’ils représentent pour l’école. Il fait un point à mi-parcours concernant le Primaire :

  • Marjorie GAUCHET a travaillé sur la culture numérique aux cycles 2 et 3
  • Colette LISCIA a travaillé sur la production d’écrits à travers le geste d’écriture aux cycles 1 et 2
  • Cosette ANDORNO a suivi la formation relative à l’enseignement du calcul mental au cycle 2
  • Valérie GANTOU a travaillé sur la démarche d’apprentissage en langue orale au cycle 2 dans un contexte plurilingue
  • Caroline GOY a suivi le séminaire relatif à l’harmonisation et à la complémentarité des approches au cycle 1
  • Point sur le renforcement lecture et écriture – Projet Silence on lit /dictées hebdomadaires

Les professeurs se félicitent du dispositif mis en place. Elles préconisent un changement de l’horaire du vendredi, de 11h50 à 12h05. Ce changement est validé par le Conseil. Il sera mis en place au retour des prochaines vacances.

Les dictées sont travaillées durant la semaine avec des mots à mémoriser au quotidien.

  1. Organisation pédagogique de l’école
    1. Calendrier scolaire

Le calendrier de Théodore Chassériau dépend du Lycée Français de Saint Domingue qui nous le communiquera le 22 mars (calendrier prévisionnel annexé au présent CR).

    1. Organisation pédagogique à la rentrée 2018

L’organisation a été validée par l’IEN zone Bruno SEWERYN.

  1. CHEFDOR explique le choix de passer à la rentrée prochaine sur des classes à double-niveau. L’objectif est essentiellement économique, motivé par les faibles effectifs, la volonté de ne pas augmenter les écolages et la nécessité d’asseoir la stabilité économique de l’établissement qui passe par la reconstitution du fonds de roulement.

Les niveaux et répartitions proposés sont les suivants :

Classe Effectif prévisionnel
TPS/PS
MS/GS 12 + 5
GS/CP 5 + 11
CE1/CE2 14 + 6
CE2/CM1 7 + 14
CM2 18

Cette répartition reste prévisionnelle. En effet, pour le moment la visibilité est faible sur les inscriptions en TPS qui ouvre l’an prochain, ainsi que sur les effectifs en PS.

Cette répartition tient compte des départs de Caroline GOY et Sandra PEDOUSSAUT, deux titulaires, remplacées par un seul, qui prendra la classe de GS/CP.

La dissociation entre MS/GS et GS/CP permet l’absorption toujours importante des GS en cours d’année.

Une réunion aura lieu pour expliquer le fonctionnement des classes à double-niveau et la répartition des élèves par l’équipe pédagogique.

Un débat s’instaure.

Les familles et les enseignants souhaitent arrêter un nombre maximum d’élèves par classe.

  1. CHEFDOR explique que cette organisation vise justement à accueillir des élèves en cours d’année et que l’école ne peut s’offrir le luxe de refuser des élèves. Néanmoins, il conviendra de rester en deçà de 25 élèves par classe sur les double-niveaux.

Si d’aventure l’école devait procéder à un grand nombre d’inscriptions, la question de l’ouverture d’une classe sera étudiée.

Les professeurs alertent sur la nécessité du matériel nécessaire pour accueillir ces élèves.

  1. RIBES fait remarquer que le primaire est rentable, à la différence du collège, et demande pourquoi ces doubles niveaux ne sont pas réalisés sur le collège.
  2. CHEFDOR répond que cette observation mérite d’être soulevée en Conseil d’établissement et note que les frais d’écolage au collège sont supérieurs à ceux de l’élémentaire et que le dédoublement au secondaire n’existe pas.

 

    1. Règlement intérieur de l’établissement :actualisation, votation
  1. CHEFDOR revient sur le processus qui a conduit au vote du dernier Conseil d’établissement pour un nouveau règlement intérieur qui permettait :

– l’actualisation des données

– la rédaction d’un paragraphe relatif au vêtement de l’école

Article proposé :

Vêtement de l’école

Comme la plupart des écoles françaises du réseau AEFE et à l’instar des écoles dominicaines, notre école requiert pour tous les cours une tenue codifiée, reflet de notre identité et garante d’égalité. L’École Française encourage les élèves à exprimer leur identité et leur personnalité à travers des réalisations et projets de tous ordres, qui donnent à chacun l’assurance et la fierté d’appartenir à une communauté solidaire et unique. C’est pourquoi nous avons choisi une tenue scolaire pour tous.

Cette tenue est constituée :

–         d’un polo blanc au logo de l’école dans le cadre des grandes occasions,

–         d’un polo ou tee-shirt bleu turquoise ou rouge au logo de l’établissement

–         d’un pantalon ou bermuda pour les garçons, d’un pantalon ou jupe au genou pour les filles. Les chaussures fermées sont à privilégier. Les sandales de plages ne sont pas autorisées.

–         d’une tenue spécifique pour le cours d’Éducation Physique et Sportive (EPS)

Pour les cours d’éducation physique et sportive (EPS), il est obligatoire d’apporter short, baskets et tee-shirt de rechange. Des douches sont à la disposition des élèves.

Le port de la casquette n’est pas permis en classe mais recommandé à l’extérieur.

 

  1. CHEFDOR évoque le processus qui conduit à tout changement du réglement intérieur, lequel a non seulement été scrupuleusement respecté mais a de surcroît été agrémenté d’une réflexion en Conseil des délégués : débat en Conseil des délégués et de la Vie Collégienne, débat et vote dans les classes, débat et vote en 1er Conseil d’École, débat et vote en 1er Conseil d’établissement. Les élèves ont d’ailleurs déjà voté pour les couleurs : bleu turquoise et rouge, le blanc demeurant la couleur officielle.

Des parents ayant manifesté leur désapprobation (deux courriers reçus, l’un favorable, l’autre défavorable) et à la demande du Comité de gestion, le chef d’établissement a fait d’abord une communication écrite le 28 novembre, avant de réaliser une réunion le 1er décembre, ne réunissant que 2 familles, dont l’une était déjà représentée en Conseil d’école et d’établissement.

À l’issue de cette réunion, et pour faire preuve de sa bonne volonté face à une incompréhension manifeste du rôle des instances par certains parents, M. CHEFDOR a reporté le vote sur le vêtement au présent Conseil d’école, ainsi qu’au Conseil d’établissement du 20 mars.

  1. CHEFDOR exprime néanmoins son malaise relatif à la contestation du processus démocratique au sein de l’école sur de tels sujets, car, comme il a été rappelé lors de la réunion relative au vêtement ainsi que lors de la réunion des parents d’élèves du 20 février, les instances telles qu’elles ont été mises en place sont claires et légitimes dans leurs décisions.
  2. CHEFDOR procède au vote.
  3. RIBBES demande pourquoi les listes de parents n’ont pas été communiquées aux représentants de parents, comme prévu lors de la réunion du 20 février.
  4. CHEFDOR répond que, compte-tenu du devoir de discrétion de l’école, les contacts n’ont pas à être communiqués tels quels, certains parents refusant de divulguer leur messagerie personnelle. Un message a donc été envoyé aux parents afin de pouvoir transmettre les mails des familles désireuses d’entrer en contact directement avec les représentants, processus long avec une équipe administrative réduite et particulièrement sollicitée, qui n’a pas permis de transmettre lesdites listes aussi rapidement que voulu Par ailleurs, il rappelle que le secrétariat est à la disposition des parents délégués pour transmettre des informations et qu’à sa connaissance, personne n’a fait cette démarche.

Il procède donc au vote.

  1. RIBES se dit incapable de se prononcer, n’ayant pas pu entrer en communication directe avec les familles.
  2. CHEFDOR répond que les parents ne s’étant prononcés étant certainement en accord avec cette mesure, suivant l’adage selon lequel « qui ne dit mot consent », il lui conseille de s’abstenir puisque, comme évoqué précédemment, le secrétariat était à sa disposition pour transmettre sa demande, laquelle ne lui est pas parvenue.
  3. RIBES s’interroge sur la transparence de l’administration vis-à-vis des représentants.
  4. CHEFDOR répond que les listes des parents ont été communiquées aux représentants.
  5. RIBES évoque un délai trop court pour un sondage auprès des familles.
  6. CHEFDOR propose de recueillir les avis des parents pour le prochain conseil d’etablissement afin de pouvoir avancer sur ce sujet qui monopolise les débats alors que des sujets pédagogiques d’importance méritent l’attention pleine et entière du conseil.

 

  1. Activités proposées par l’école
  • Point sur l’offre d’activités périscolaires

Deux nouvelles activités sont proposées au 2e trimestre : travaux pratiques et Zumba pour les plus grands. Force est de constater que l’École ne parvient pas à attirer un public extérieur à l’École.

 

  1. Gestion des personnels
    1. Partenariat ESPE Lyon

7 stagiaires sont actuellement en formation interne. Lors de la visite de l’EMFE les 12 et 13 mars et pendant toute la semaine, elles seront en responsabilité dans les classes. C’est Mme ROBERT qui remplace M. CHASSAGNEUX et qui viendra début juin à Las Terrenas afin de pérenniser l’accord entre LT et l’ESPE LYON.

    1. Visite IEN
  1. SEWERYN viendra à Las Terrenas le 7 ou le 14 mai pour des visites et conseil ainsi qu’un accompagnement pédagogique pour l’équipe. Nous ferons également un point sur l’école.
  • Mouvements de personnels
  1. CHEFDOR évoque les départs de Sandra PÉDOUSSAUT et Caroline GOY à la rentrée 2018 et l’arrivée dans l’équipe de Jérôme BOULAY titulaire PE depuis 1998, qui a travaillé en triples niveaux, et qui bénéficie d’une expérience en mobilité internationale depuis 20 ans en Afrique (Gabon, Cameroun, Egypte, Guyane, Nigeria).

Une nouvelle grille salariale, plus équitable, a été mise en place dans le cadre de la Commission Dialogue Social. Elle sera utilisée dès la rentrée 2018 si les effectifs restent stables.

 

  1. Budget
  • Point budget école

En l’absence des représentants du CG, M.CHEFDOR évoque les différents projets d’investissement (les devis présentés sont les plus hauts) :

– fosse septique (242 000 DOP)

– terrain de sport (262 500 DOP)

– velum

– mise ne sécurité en cas d’intempéries type cyclones (800 000 DOP)

  1. RIBES évoque l’assurance pour les panneaux solaires. M. CHEFDOR explique que le contrat d’assurance est justement peu clair sur ce point.
  • Point budget activités pédagogiques

Les activités extrascolaires sur le 2e trimestre permettent de dégager un bénéfice de 90 000 DOP.

 

  1. Vie de l’école et projets pédagogiques
    1. Action soutien élèves en difficulté (3 PPS, PPRE, PPREL)

Sur le Primaire, 3 PPS ont été mis en en place, 3 PPRE, 2 PPREL.

    1. APC bilan

Les enseignantes font un point sur ces aides spécifiques. De l’avis général, les APC permettent une relation privilégiée avec les élèves dans le cadre du travail en petits groupes. Le soutien se fait essentiellement en mathématiques et en français, en particulier sur la lecture.

    1. Aide extérieure psychologue
  1. CHEFDOR évoque l’ouverture de l’école aux consultations d’une psychologue francophone de Saint Domingue recommandée par le Lycée Français, Ingrid Victoria, qui vient à raison d’une fois par mois. Une petite dizaine d’élèves la voit régulièrement.

Des parents disent ne pas avoir eu cette information. M. CHEFDOR évoque la lettre de l’École qui informait sur ce point. Un rappel sera fait.

    1. Projet éco-école

Ce projet suivra la reconnaissance de l’école par MINERD.

    1. Silence on lit et Nuit de la lecture

À travers ces projets l’École tend à promouvoir et valoriser la lecture. M. CHEFDOR félicite Cosette ANDORNO pour la mise en œuvre et la réussite de la Nuit de la lecture dont elle a pris l’initiative. Cet événement sera à pérenniser.

Cosette ANDORNO présente le projet d’abonnement pour adultes à 500 pesos d’adhésion par an + 500 pesos de caution avec 3 créneaux horaires par semaine.

  • Événements et semaines thématiques
  1. CHEFDOR revient sur les événements passés qui participent de la fédération de l’équipe :
    • Spectacle Noel
    • Concours de dessin et des talents proposés par les classes
    • Dia de la Indépendancia : la participation de l’École était appréciable dans le cadre du renforcement des liens avec le pays d’accueil.
    • Carnaval : il se fera cette année sur le thème de l’Égypte. M. CHEFDOR salue l’important travail réalisé conjointement par le Comité des fêtes et l’équipe enseignante du primaire.
    • Semaine des poètes : beaucoup d’activités proposées, une sonnerie différente a été mise en place (Serpent qui danse de Baudelaire chanté par Serge Gainsbourg)
    • Semaine mouvement : là aussi Corinne ROUZIERE a proposé de nombreuses activités pour l’ensemble de l’établissement.
    • Francophonie : un programme va être proposé. Marion SILA, chanteuse et accordéoniste, clôturera cette semaine par un concert le samedi 24 mars à Las Terrenas.
    • Cross : il réunira petits et grands à la Fondation BIZET le 23 mars.
    • Día de las Nacionalidades : cette journée permettra de réunir les enfants et les familles autour de repas illustrant la richesse des nationalités présentes au sein de l’école.
    • 30 ans : la date retenue est le 27 avril. Au programme notamment, dévoilement de la Place Théodore Chassériau.
  • Point Comité des fêtes
    • Le Comité n’étant pas représenté, un point sera fait au Conseil d’établissement.
  1. Questions diverses

Aucune question

Fin de séance à 17h30.

Président du Conseil d’École                                                 Secrétaire

Franck CHEFDOR                                                          Colette LISCIA