CR  Commission restauration n.1 du 20/11/17

 Présents : Franck CHEFDOR, Chef d’établissement, Romain DURAND-LEGOFF, Prestataire de service, Evelyne CORNEC, infirmière, Camilo FARCE, délégué CM1, Nessyl CHARLIER, déléguée CM1, Elsa CHARLIER, représentante du Comité de gestion, Véronique ARICKX, représentante des parents d’élèves.

 

  1. CHEFDOR remercie les participants pour cette première réunion. Il rappelle en préambule l’objectif d’éducation au goût dans lequel souhaite s’inscrire le prestataire et qui est également recherché par l’ensemble de la communauté éducative.
  2. CHEFDOR fait état des critiques diverses relatives à la prestation du service restauration et à la difficulté pour le prestataire de répondre à des sollicitations parfois contradictoires. C’est la raison pour laquelle il a souhaité réunir la commission afin de recueillir les avis des représentants des parents et des délégués d´élèves, qui ont toute légitimité pour s’exprimer sur le type de repas souhaité.

 

1- Formule

  1. CHEFDOR revient sur l’abandon de la formule entrée/plat/dessert en raison de la désaffection des enfants pour l’entrée. Il demande que le prix soit baissé à 175 pesos pour une formule plat/dessert.

La commission valide ce point.

Afin de proposer tout de même des légumes, la commission recommande qu’il y ait, dans la mesure du possible à chaque fois des légumes, en plus d’un féculent (la commission donne l’exemple de la ratatouille qui accompagnait le riz et la viande de la semaine dernière).

Mme ARICKX propose également des repas incluant des soupes.

La commission valide ce point.

  1. CHEFDOR demande aux délégués quels plats ils souhaiteraient manger. Les plats suivants sont évoqués :

– poisson/riz

– hachis Parmentier/salade

– saucisses

– salades de pâtes

La commission demande de varier les féculents : pâtes, riz, ebly, semoule, quinoa, etc.

 

2 – Dessert

Les délégués expriment la satisfaction des élèves vis-à-vis du repas de jeudi (pennes à la carbonara et moelleux au chocolat).

  1. CHEFDOR demande que les repas soient tout de même équilibrés et de favoriser les fruits en dessert lorsqu’il n’y a pas de légumes dans le plat.

La commission demande qu’il y ait moins de compotes et plus de fruits crus (bananes, pastèque, etc.).

 

3 – Communication des repas

Les repas seront communiqués sur le panneau d’affichage à l’entrée de l’école et sur le site web.

La commission demande que les repas soient fournis le vendredi de la semaine précédente afin d’être revus avec notre infirmière, Evelyne CORNEC.

 

4 – Assaisonnement

Les premières semaines, les plats manquaient de sel ou de sauce (salades froides). M. CHEFDOR a demandé que des salières et des shakers à vinaigrettes puissent être utilisés par les élèves. Cependant, il demande à ce que les plats soient mieux assaisonnés lorsqu’ils arrivent à l’école.

La demande de salades froides qui avait été faite au prestataire n’a pas donné satisfaction.

 

5 – Service

  1. CHEFDOR évoque les malentendus initiaux autour des formules (le personnel de service avait servi entrées, plat et dessert dans la même assiette, salades froides passées au micro-ondes). Pour éviter ces malentendus et afin de pouvoir recueillir les avis des élèves, M. CHEFDOR recommande que le prestataire reste au début du service.

De même, il invite les adultes présents au moment du repas à jouer leur rôle pédagogique en veillant à ce que les élèves mangent un peu de tout.